La version 2 de Pleade n'est plus officiellement développée par Anaphore et AJLSM. Si des bogues bloquants sont constatés, ils pourront toutefois être corrigés.

Nous encourageons tous les utilisateurs de Pleade 2 à songer à une migration vers la version 3.

La version 3.1 est disponible depuis le 24 février 2009 sur SourceForge : > > Télécharger...

Voir le site de démonstration de Pleade 3 : > > Démonstration de Pleade 3

Plus d'information sur Pleade 3 : http://pleade.com/

Un aperçu des fonctionnalités

Il peut être difficile de résumer en une page l'ensemble des fonctionnalités de PLEADE. Nous allons le faire ici en les regroupant en quatre grandes catégories. Seule une description sommaire est fournie. L'objectif est qu'à la lecture de ce document on puisse avoir une idée générale des possibilités de PLEADE. D'autres sections de la documentation vont entrer dans les détails.

Avant toute chose, il faut rappeler qu'une installation PLEADE se présente aux utilisateurs (éditeurs de contenus, lecteurs) comme un site qui respecte le plus possible les conventions ergonomiques du Web. Ainsi, il existe un ensemble de petites fonctionnalités courantes sur les sites Web que nous ne détaillerons pas ici. Nous allons nous concentrer sur ce qui fait la particularité d'un site Web construit avec PLEADE.

1) Les informations statiques

Même si PLEADE sert à publier des instruments de recherche archivistique, il a également pour objectif de fournir aux institutions un moyen simpe et efficace de construire un site Web autour de ces documents principaux. Dans un site Web, on retrouve différentes informations que nous appellerons statiques, dans le sens où elles ne sont pas gérées par une composante dynamique telle qu'une base de données, elles sont tout simplement rédigées et déposées sur le site.

Les pages statiques peuvent typiquement contenir des informations à propos du site, de l'institution qui le publie, des personnes contacts, de l'aide, un historique, etc. Dans le cas d'un service d'archives on pourra y mettre les heures d'ouverture au public, des informations générales sur la consultation et la reproduction des documents, les principaux services offerts aux lecteurs, etc.

Pour inclure des informations statiques dans votre installation PLEADE, il y a essentiellement deux opérations à effectuer :

  1. Rédiger ces informations en format XHTML.

  2. Donner accès à ces pages en insérant un lien hypertexte à quelque part dans le site.

La création de pages XHTML est quelque chose de relativement facile aujourd'hui. En général, on peut considérer le format XHTML comme étant très proche du format HTML, car on doit seulement faire attention à quelques détails de syntaxe.

Le second aspect est bien sûr important, car une page d'information statique ne sera jamais consultée si le lecteur ne la connaît pas, n'a pas le moyen de l'atteindre. Dans les documents XHTML que vous créez, vous pouvez bien sûr insérer ces liens, mais il y a une autre façon : configurer le menu de l'application.

En effet, PLEADE est livré en standard avec un menu de navigation présenté sur toutes les pages. Ce menu est construit dynamiquement à partir d'un document de configuration en format XML. Ainsi, en modifiant cette configuration, vous ajoutez, modifiez ou supprimez des entrées de menu. Si vous ajoutez une entrée avec comme cible la page d'information statique que vous venez de créer, alors elle sera facilement accessible pour le lecteur.

Ces fonctionnalités de publication d'informations statiques ont pour but de permettre aux institutions d'utiliser PLEADE pour construire leur site Web général. Toutefois, ce n'est pas toujours une bonne idée de procéder ainsi. En effet, si votre site Web contient beaucoup d'informations statiques et que les instruments de recherche en constituent une partie moins importante, il est probablement plus intéressant de construire le site Web avec d'autres outils et d'utiliser PLEADE uniquement pour la publication des instruments de recherche, de manière plus ou moins intégrée au reste du site.

Pour en savoir plus : description plus détaillée et adaptations.

2) L'organisation des instruments de recherche

Offrir un moteur de recherche est certes intéressant. Par contre, cela peut être déroutant pour certains lecteurs, ou tout simplement inefficace pour certains types de documents. C'est pourquoi PLEADE vous offre une autre façon de faire connaitre les instruments de recherche publiés : un outil d'organisation des documents en rubriques. A noter que cet outil n'organise que les documents EAD, pas les unités documentaires issues de la fragmentation des documents EAD.

Avertissement

La version 1.0 de PLEADE limite l'organisation des documents à deux niveaux de rubriques. Pour bénnéficier des rubriques à plus de deux niveaux, vous devez utiliser la version 1.1 de PLEADE en cours de développement, mais disposinble par CVS.

Les principes de l'organisation est relativement simple. On définit des rubriques qui peuvent contenir des sous-rubriques. Pour chaque rubrique, à tous les niveaux, on peut associer des informations telles qu'un nom, un résumé, etc. Mais on peut également y associer des fonctionnalités telles que des formulaires de recherche, la liste de documents qu'on y trouve, etc.

Les instruments de recherche publiés avec PLEADE peuvent faire partie de plusieurs rubriques, peu importe le niveau. Cela permet donc une forme très souple d'organisation des documents, dans le but de les présenter efficacement aux lecteurs.

Que fait PLEADE avec ces rubriques ? Il va offrir une manière simple et automatisée de présenter la liste des rubriques faisant partie d'une rubrique, et il va créer une page par rubrique où vous pourrez y mettre une description générale. Dans cette page, il va également vous permettre de faire des liens vers des formulaires de recherche spécifiques, ou encore vers l'affichage de l'ensemble des documents faisant partie de ce regroupement.

En jouant habilement avec ces fonctionnalités d'organisation des documents, un administrateur PLEADE peut offrir aux lecteurs une manière très efficace de découvrir l'ensemble des ressources documentaires d'un service d'archives. Et il est bon de rappeler qu'il est tout à fait possible de modifier régulièrement ces rubriques, pour par exemple en créer de manière ponctuelle en fonction des événéments d'actualité générale ou du service d'archives (actualités, expositions, etc.).

Pour en savoir plus : description plus détaillée et adaptations.

3) La recherche documentaire

Une importante fonctionnalité de PLEADE est la recherche documentaire. Nous rappelons que le modèle de recherche est un modèle de recherche documentaire classique, où les résultats seront constitués d'un certain nombre d'unités documentaires, unités qui peuvent être des documents EAD ou, le plus souvent, des parties de documents EAD.

Ce qui est intéressant de noter ici, c'est que la recherche est disponible de multiples façons dans un site PLEADE. La plus évidente, celle que plusieurs essaieront en premier, est le formulaire de recherche simple (une seule zone de texte) que l'on retrouve en haut de chaque page. Ce formulaire permet de saisir un ou quelques mots et la recherche s'effectue en général dans le champ de recherche correspondant au texte intégral des unités documentaires.

Bien souvent, cette méthode de recherche n'est pas suffisante. C'est pourquoi un site PLEADE peut offrir un ou plusieurs formulaires de recherche avancée aux lecteurs. Les formulaires généraux de recherche avancée seront accessibles depuis la liste déroulante recherche avancée que l'on retrouve sur chaque page. Ils permettront de faire une recherche parmi tous les documents publiés sur le site.

Mais au-delà de ces formulaires généraux, il est possible d'associer des formulaires de recherche à un document en particulier, ou encore à une rubrique quelconque dans le système d'organisation des documents. Cela fait donc autres portes d'entrée potentielles pour effectuer une recherche avancée dans un site PLEADE.

Pour en savoir plus : description plus détaillée et adaptations.

4) La consultation des documents

La dernière fonctionnalité est la consultation des documents, consultation qui constitue normalement le but ultime du lecteur. La consultation peut prendre deux formes : une fenêtre de consultation divisée en trois cadres, ou encore une zone de contenu dans la fenêtre de navigation générale du site. La plupart du temps c'est la première approche qui est proposée.

Dans cette fenêtre de consultation, on distingue trois parties ou cadres :

  1. Le cadre supérieur présente un résumé de la page de titre de l'instrument de recherche.

  2. Le cadre de gauche permet de naviguer aisément dans le document en présentant soit un sommaire ou table des matières, soit des listes de termes d'indexation, soit les deux à la fois.

  3. Le cadre de droite présente le contenu comme tel du document EAD.

Créer un outil de présentation de documents EAD peut donner lieu à des résultats surprenants, à cause de la variabilité potentielle des instruments de recherche dans ce format. Dans PLEADE, un grand effort est fait pour rendre cette consultation la plus efficace possible dans toutes les situations. Par ailleurs, il est possible de définir ses propres formats d'affichage et d'en choisir un pour un instrument de recherche particulier.

Le cadre de gauche peut offrir des fonctionnalités très intéressantes. En effet, en permettant de consulter les listes de termes d'indexation (par exemple une liste de noms de personnes issus des éléments persname, on offre au lecteur un accès direct à l'information qu'il cherche à découvrir. De la même manière, le sommaire est une façon très efficace de parcourir un document.

Pour en savoir plus : description plus détaillée.


© 2003, 2004, 2005 PLEADE / AJLSM / Anaphore
Des questions ? Des remarques ? Utilisez les listes de discussions ! Vous voulez l'utiliser ? Vous pouvez le télécharger !